Mon pote le rottweiler

Image

Hier, je suis parti courir en fin de matinée, vers 10 heures 30, à la découverte d’un nouveau parcours. Je l’avais au préalable repéré sur google map, puis j’ai fait un tour en voiture pour être sûr des embranchements à prendre lors de ce run. J’avais vu un parcours de 12 km, et, le plus important, qui me permet de passer près de plusieurs raccourcis pour rentrer plus vite, en cas de douleur ou coup de fatigue (la sécurité c’est mon dada).

Il faisait superbement beau, et comme lors de toutes mes sorties EF ou au feeling, j’avais de la musique dans les oreilles. Je traverse donc une route départementale et m’engage dans un lieu-dit, un hameau de quelques habitations. Je sais que peu de temps après, je vais bifurquer dans un chemin,signe que je suis quasiment à mi-parcours.

Je continue ma route et longe une grande haie feuillue quand tout à coup…

Il est apparu soudainement, mon pote, ce rottweiler, et tout aussi énervé… Il avait les babines retroussés et grognait méchamment. Dur retour à la réalité.

Je me suis arrêté net, et j’ai enlevé mes écouteurs. J’ai baissé la tête et je n’ai pas bougé, attendant qu’il se calme… Tête baissée, bras le long du corps, rester calme… Je n’en menais vraiment, mais vraiment pas large. Cela m’a semblé durer une éternité.

Dans ces moments-là, le cerveau va à dix mille, et j’ai repensé au fait que des ouvriers travaillaient en extérieur à environ 200 mètres de l’endroit où je me trouvais.

Mon pote le chien s’est un peu calmé, voyant que je ne représentais pas une menace. J’ai donc gentiment tourné les talons et j’ai marché vers mes sauveurs d’ouvriers du bâtiment. Le rottweiler m’a suivi, bien sûr… La proie était trop belle. Arrivé à la hauteur des ouvriers, je me suis engagé dans la propriété. Voyant cela, le chien s’est arrêté à l’entrée, puis a fait demi-tour et il est parti.

J’ai discuté cinq minutes avec les ouvriers, puis j’ai quitté la rue, en marchant, et je me suis remis à courir sur le bord de la départementale.

Image

Si je m’en suis bien sorti ce coup-ci, je compte bien tirer au clair cette histoire de chien dans un premier temps avec le propriétaire, puis ensuite, je peux vous assurer que je prendrai en compte le paramètre « molosse » dans la découvert de mes prochains parcours.

J’en ai même fait des cauchemars…

Publicités

15 réflexions sur “Mon pote le rottweiler

  1. melia06 dit :

    Ah ouais quand même ! sacré chien de garde de 50kg au moins , mais tu as eu la bonne réaction ! Partir en courant dans l’autre sens, n’aurait pas aidé, je pense !

  2. FireRasta dit :

    Ca m’est arrive avec un berger allemand une fois. Le chien me suivait et aboyait dès que je courais…j’avais été obligé d’arrêter une voiture pour qu’elle accepte de me poser plus loin. …un sale moment!!!
    Mais faut pas en faire une fixette…faut changer de parcours, et penser zux nombreuses fois ou on court sans problème (je dis ça mais quand je cours, je modifie mes parcours en fonction des possibles mauvaises rencontres)

  3. cocoandco11 dit :

    C’est rigolo parce que moi aussi hier matin je me suis trouvé en mauvais posture face un chien après ma séance de frac, mais c’était pas « la même marque »; le mien ressemblait à un patou (ça à l’air plus sympa mais si ça en à l’air ça n’en a pas la chanson, bref…) j’ai fais un détour histoire de ne pas finir en snack …5 bornes de plus quand même…
    Je pense que je n’aurais pas survécu à la vue de ton rottweiler grognon, arrêt du cœur direct c’est sûr…

  4. breizhammer dit :

    Oui, pour le coup je ne faisais vraiment pas le malin… Je n’en veux pas à l’animal, mais quand on a ce type de chien, on fait en sorte qu’il n’accède pas à la route… Ca aurait pu être des enfants jouant au ballon, et ça ne se serait pas passé pareil.
    Les patous je connais, et ce n’est pas mieux, car semi-sauvage la plupart du temps…
    Heureusement que je connais un peu les chiens, sinon…

  5. cocoandco11 dit :

    ben oui j’ai deux chiens dont un assez impressionnant (berger blanc suisse) et qui aurait vite fait de faire peur aux gens mais je ne la laisse jamais déambuler seule…le patou on en croise souvent en rando dans les hameaux perdus au milieu des montagnes et leur territoire est large en effet..quand je pense qu’on a failli avoir ça sur la bateau on a bien fais de réfléchir à deux fois pour le coup ;o))

  6. Runner λ dit :

    Quel sang-froid. Moi j’aurais explosé ma FCM sur ce coup-là. Comme en février.

  7. El Bourda dit :

    Belle frousse, mais belle gestion… La seule fois où cela c’est produit sur moi, c’est un portail qui était ouvert car le propriétaire allait partir de chez lui et merci à lui d’avoir réagit assez vite. Je dis « assez vite » car tu as raison quand tu dis que le temps dure une éternité ! Après quand je passai dans le secteur je ralentissais toujours pour voir si le portail était fermé !
    Bref, bonne continuation à toi !

    • breizhammer dit :

      Merci ! Pour la gestion, j’ai eu des chiens dans mon enfance, ça aide à les connaître. J’ai vu le propriétaire et son animal est super sympa quand tu cours pas.
      Blague à part il ne savait pas que son chien pouvait sortir, m’a remercié et va monter un grillage. Ca fait plaisir de tomber sur des gens responsables de temps en temps.

      • El Bourda dit :

        C cool d’être tombé sur une personne responsable et compréhensible, c’est rare de nos jours ;-)… Du coup tu pourras repasser par là sans imaginer le pire 😉 !
        Bonne suite alors !!!

  8. […] ; 11 km, 1h21 ; une sortie en EF, lors de laquelle j’ai rencontré un rottweiler pas très sympa, qui m’a un peu gâché la sortie. J’avais une seule envie, rentrer, […]

    • breizhammer dit :

      Oui, je pourrai y retourner, le gars a même pris mon numéro de téléphone, et me préviendra quand il aura posé sa clôture ! C’est cool parce que passer devant me permet de faire un parcours super sympa, et désormais en sécurité.

  9. freerunner dit :

    trop fort ta réaction 🙂 tu as suivi une formation!

  10. C’est un truc auquel je pense souvent quand je croise un chien « et qu’est ce que je ferais s’il me courait après pour me mordre ? ». Parfois je m’imagine grimper aux arbres mais franchement à part hurler je ne sais pas si j’aurais une aussi bonne réaction que la tienne. Bravo.

    En espérant que tu pourras trouver son propriétaire pour le prévenir, au cas où un enfant passe en courant 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s