La mouss’terlinoise 2014 ; comment j’ai eu une bouteille de cidre fermier à l’oeil

Le contexte ; je devais courir un 10 km près de Fougères la semaine dernière pour une bonne cause, mais je n’ai pu m’y rendre pour des raisons familiales… Tant pis, je m’inscris donc à l’arrache sur un 10 km dans le Finistère, dont je ne connais pas le parcours. Je sais qu’il s’agit d’un 10 000 sans difficulté majeure selon les organisateurs. Et seulement 6€ de frais d’inscription ? Je fonce !

Samedi, 15h00 ; départ en voiture pour un trajet Brest-Fouesnant, soit un peu plus d’une heure de route, accompagné de ma femme et de mon beau-père, pour mon premier 10 km. Vive le GPS, qui nous amène sans difficulté jusqu’à destination.

Après avoir suivi des panneaux annonçant la course, je me retrouve en voiture au milieu d’un joyeux bordel, des gens qui se garent partout où c’est possible, et bien sûr pas de place pour moi. Il est 16h15, je cours à 17h30. Finalement un organisateur me fera signe et je trouverai ma place.

Je me rends donc près de l’arrivée, où se trouvent la buvette et le retrait des dossards. Là, c’est le drame. Faut connaître son numéro de dossard, et je n’ai pas le mien… Moment de panique, comment faire ? Je prends mon smartphone et vérifie mon mail d’inscription, pas de dossard référencé à l’intérieur du message… Je fais la queue au hasard, tout ça pour qu’au bout de 10 minutes je me rende compte qu’un tableau est affiché tout près de moi, indiquant ces fameux numéros…

16h45, j’ai enfin le précieux dossard, le 302… J’aurai aimé le 327, référence à une blogueuse que j’aime bien… Tant pis. Je file vers les toilettes, et je vais me changer… Mais que mettre ? J’opte pour un maillot de foot d’entraînement de l’équipe du Cameroun, un cuissard noir, ma casquette fétiche « Metallica ». Je me dirige vers le départ… Mais c’est où, le départ ? Je demande à un bénévole qui me dit « à 900 mètres par là ». Il est 17h05, le départ est pour 17h 30. Tout va bien. Je marche vite, puis trottine un peu et je rejoins la ligne tracée à la craie au sol, en bord de mer, matérialisant ce fameux départ.

Je suis seul, car mes accompagnateurs sont restés près de l’arrivée, et accessoirement de la buvette. Il fait 15° et il y a du vent, beaucoup de vent… Je suis un peu stressé, et les discussions autour de moi ne l’aident pas beaucoup. Les runners parlent de 40′, 38’… Des temps stratosphériques pour moi. Un coup de sifflet, il est 17h25… Je me dirige vers le fond du groupe qui s’est formé près de la ligne de départ. Je décide de partir dans les derniers… Mais quelle foule, c’est impressionnant ! L’an dernier il y avait 150 coureurs, cette année plus de 450 !

Je mets en place mon smartphone dans sa pochette sur l’épaule, je prépare ma montre cardio pour le départ, et c’est parti ! La cardio affiche 145 alors que j’entame ma première foulée…

Je pars du fond, et je trouve rapidement mon allure. Nous passons devant l’arrivée, et sommes acclamés par les spectateurs. J’espère qu’il y aura des repères sur le parcours…

D’un chemin large, nous basculons sur le bitume. Je passe mon temps à doubler des concurrents. 5′, puis 10′, 15′,20′, et toujours pas le moindre repère… Je me dis que je verrai bien à l’arrivée quel temps je ferai.

Car mes sensations sont excellentes. Le parcours a bifurqué, et nous sommes désormais à l’abri du vent. Et le panorama est superbe, tantôt forêt de pins, tantôt vue sur mer, de routes larges en sentiers étroits et sinueux, le parcours est idéal… D’autant plus qu’il n’y a presque pas de dénivelé, et que je continue à doubler encore.

Tiens ? Sur ma droite, un gros « 5 » est affiché sur un arbre, serait-ce la moitié du parcours ? Ma montre indique 27’40, c’est plausible… Et ça veut dire que j’ai de l’avance !! Je continue de doubler encore et encore la longue procession de coureurs devant moi. Rapidement un « 4 » sur un poteau EDF, ça y est, c’est sûr, ce sont les kilomètres restant à parcourir ! Je suis dans les temps et ce n’est pas le moment de flancher. « 3 », ok, tout va bien, mais je commence à avoir besoin de plus d’air… Allez c’est presque fini ! « 2 » ! J’ai cru qu’il n’arriverai jamais celui-là. Je tiens l’allure, allez, encore un effort ! « 1 », accélère, 1000 mètres et c’est fini ! Comment ça tu peux pas ? « 200 », lève la tête, il y a du monde, tu vois l’arche d’arrivée, tire sur les bras ! Je vois ma famille sur le bord. Je souris, et passe la ligne.

Fini ! La montre indique 55’38. Heureux, je file vers le fond de l’arrivée et décroche mon dossard. Je file récupérer mon lot, une bonne bouteille de cidre fermier du coin. Je bois 1 litre d’eau, et il est temps de me changer pour rentrer à la maison.

Ma course, selon Strava ;

Image

Premier point de satisfaction ; l’effort a bel et bien été très régulier, avec une allure plus rapide qu’à l’entraînement. Le boulot, ça paie.

Deuxième point ; la course faisait en fait 10,5 km ! Ca m’a été confirmé par les autres coureurs, porteurs de Garmin et autres montres GPS. Cela me rends encore plus heureux de mon temps.

Le classement officiel ;

Image

312ème sur 446 coureurs, je ne suis pas dernier, donc !

En résumé, une course superbe, tant en terme d’organisation que de paysage, un temps au diapason, un superbe souvenir, et un premier objectif largement atteint !

Publicités

14 réflexions sur “La mouss’terlinoise 2014 ; comment j’ai eu une bouteille de cidre fermier à l’oeil

  1. Nolwenn dit :

    Félicitations alors! Aaaah la première course…

  2. breizhammer dit :

    C’est toujours un souvenir, les premières fois. Parfois c’est bien, parfois…

  3. cocoandco11 dit :

    hahaha!!! n’a pas le dossard 327 qui veut !!!

    Belle course, belle cadence, bravo, tu as bien assuré…pour les distances parfois un peu aléatoires tu vas t’y faire, ,parfois c’est dans l’autre sens d’ailleurs, enfin bref…Tu as vu comme c’est grisant de partir de l’arrière? on se prend un peu pour le roi de la piste dans ces moments là n’est ce pas?, même si on a plus vraiment le panache d’un champion à l’arrivée (enfin là je parle surtout pour moi en fait lol )

    Merci pour le clin d’œil ;o))

  4. MeloAlors dit :

    Super course bravo ! Et du cidre à l’arrivée que demander de plus ? Alors c’est pour quand la prochaine ?

  5. Wahou mais bravo !!!! C’est trop cool si tu as eu de super sensations, et d’autant plus vu le temps que tu as fait par rapport à l’objectif que tu t’étais fixé !! Une chose est sure, tu en as sous la basket 😉
    Félicitations!

  6. FireRasta dit :

    Super!! Félicitations!! Moins d’une heure, rythme régulier, du plaisir. ..tout y est; même le stress du dossard avant le départ…
    Et ne t’inquiètes pas, même si tu progresses vite tu trouveras toujours d’autres runners qui parlent de temps inaccessibles!!
    Encore bravo
    bientôt d’autres courses?

  7. breizhammer dit :

    Merci à vous ! Je rentre du décrassage et j’ai beau être matinal… J’ai mal ! Mais ce n’est que du bonheur, je revis sans cesse la course mentalement, je ne pensais vraiment pas tenir cette allure-là et faire autant bonne figure sur la distance. Ce qui me rends finalement le plus fier, c’est la régularité !
    Il y aura d’autres dossards, c’est une certitude. Ce 10 km n’a fait que renforcer mes convictions.
    Je pense m’aligner sur un semi vers la fin de l’été, j’hésite entre le tour de l’île de Batz et le Cancale-Saint Malo. Dans les deux cas les paysage sont superbes. Je ne sais pas trop quel temps me fixer, je commencerai donc un plan pour juste finir la course, je table sur 2h00 / 2h15… De l’eau va couler sous les ponts d’ici là.

  8. Runner λ dit :

    Félicitations !
    Strava te donne un 10 km en 53’09 ». C’est bien ça te donne une référence pour tes prochaines courses. Objectif 50′ sur 10 km et 2h00 sur semi ?
    😉

    • breizhammer dit :

      Merci ! 50′ sera le prochain objectif sur 10 km, c’est sûr parce que je ne suis pas loin. Pour le semi je sais pas… Peut être 2h15 ? Ma fréquence cardiaque moyenne était de 176 bpm sur ce 10 000, ma FCM est de 200. Faut que je fasse mes calculs.

      • Runner λ dit :

        Pour ton premier semi l’objectif principal sera de finir, tu n’as pas de repère sur la distance. Mais je pronostique que tu seras plus près de 2h00 que de 2h15.
        Pour te donner une idée, j’ai une endurance moyenne (IE = -7,5, voir le tableur de chez Zatopek), un RP sur 10 km en 54’10 » et pendant le marathon j’ai couru le premier semi en 2h04’50 » à 88% de ma FCM justement.

  9. breizhammer dit :

    D’après mes calculs, je devrais effectivement être dans ces temps-là, sauf défaillance. Je suis en train de concevoir mon plan semi, à suivre…

  10. El Bourda dit :

    Belle performance l’ami, bon je refais surface sur la blogosphère depuis deux jours donc j’ai beaucoup de CR à lire, et je suis très heureux pour toi d’avoir lu cette performance, car pour moi, 54’55 pour mon premier et unique 10km)… Chapeau bas Mr ! Ta progression est égale à ta persévérance à l’entraînement.
    Continue comma ça et encore Félicitation !!!

    • breizhammer dit :

      Merci beaucoup ! Tu as fait un super temps aussi toi sur ton premier 10 km. Faut que j’aille voir ce CR !
      Je vais me frotter au semi maintenant, mais peut être que j’inclurai un 10 km en milieu de préparation, pour voir si je peux faire mieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s