Test de Runkeeper

runkeeper

C’est l’une des stars pour la course à pied, mais pas que. Cette application permet de suivre également vos activités vélo, skate, roller, rando… En tout 14 disciplines. D’un design épuré à dominante blanche et bleue, elle est très simple d’utilisation. Elle propose déjà de bonnes options en version gratuite, et la premium coûte 20 € par an.

Avant de partir :

Un écran avec la carte google map, et un bouton au centre « allez course ». Dès que le GPS vous a trouvé (quelques secondes), un appui sur ce bouton et c’est parti. Rien de plus simple. L’application n’en est pas pour autant simpliste, puisqu’elle propose une compatibilité avec les ceintures cardio bluetooth (non testé). Vous pouvez configurer également vos informations personnelles dans l’onglet « moi », et suivre vos dernières performances dans celui d’archives de courses.

 Pendant la course :

Un écran récapitule les données de distance, vitesse instantanée, temps total. Les calories perdues sont en option dans la version payante (!!). Un récapitulatif oral de l’allure au kilomètre est fait pendant la course par coaching vocal. Pas de plantage, précision correcte (bien que moins bonne que sur Adidas ou Runtastic), il s’agit là d’une valeur sûre.

 Coaching or not coaching ?

Coaching. L’application propose des plans cardio gratuits, et d’autres payants (à des prix assez exorbitants d’ailleurs, jusqu’à 25 dollars le plan). J’ai testé une séance gratuite de 20 minutes. Le coach dit d’accélérer, de ralentir, etc. Les allures sont assez fiables. En revanche, pas de possibilité de créer ses propres séances, ou son propre plan. Le tout est assez rigide, et les plans sont faits par des entraîneurs américains, donc en Miles, ce qui donne des séances de 11,8 km, avec 2,4 à telle allure, etc… Pas pratique pour nous en France.

 Au retour, transmission des données et interface internet :

L’interface internet est plutôt jolie et en accord avec le design de l’application. Les infos données sont claires. En revanche, pas d’infos sur la perte de calories dans la version gratuite (je sais je me répète, mais j’ai trouvé ça anormal). Gros hic aussi ; pas de traduction en français. Pour le reste, tout y est, et c’est clair. Le transfert de données se fait de manière transparente (pas besoin de synchroniser, ça se fait tout seul). Il y a également une dimension réseau social, avec des partages d’activité. Vous pouvez télécharger vos séances dans plusieurs formats, et les importer également d’une autre application, sans bug constaté.

 Conclusion :

D’une simplicité extrême et dénuée de bugs, cette application est une valeur sûre du running connecté. La version premium apporte beaucoup d’éléments et reste très peu onéreuse par rapport à ses concurrentes (20 € par an). Le site internet est certes en anglais, mais reste très sympa à utiliser.

 

Cependant, certaines lacunes me gênent. Pas de possibilité de créer sa propre séance, et la plupart des plans d’entraînement sont à des prix exorbitants (dans les 20-25 dollars le plan).

 

Si vous cherchez un tracker simple, vous permettant d’exporter vos séances sur d’autres interfaces, et d’une certaine souplesse, cette application est pour vous. J’ajouterai qu’elle reste aussi légère en ressource, et pourra donc être utilisée sur des smartphones d’entrée / milieu de gamme. C’est toujours bon à savoir. Cependant pour gérer ses séances de fractionné, il faudra utiliser une autre application (ou aller sur un stade).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s