Test d’applications mobiles de running ; le protocole de test

Les applications de running sont le meilleur moyen de se motiver lorsque l’on débute. La plupart sont gratuites, et l’achat d’un brassard pour smartphone permet de courir presque sans gène, et en musique. Souvent, vous aurez sur le net une interface dédiée, vous servant de journal de suivi.

Comme vous le savez, je devais publier un test récapitulatif pour les différentes applications présentes sur le google play store. Pour des raisons de longueur d’article et de lisibilité, je vais changer mes plans, et proposer un test par application, plus complet, et je publierai ensuite un récapitulatif de mes conclusions.

Protocole de test ;

Pour effectuer ces tests, j’ai utilisé le Samsung Galaxy S3 de ma femme, qui reste actuellement l’un des téléphones Android de référence. Il est sous Android 4.3. J’ai donc couru avec deux téléphones, ne voulant pas biaiser les tests en faisant tourner deux applications en même temps sur le même appareil. Chaque appli a été testée sur deux sorties différentes, et pas une de plus.

Voilà le plan type de chaque test ;

  • Avant de partir
  • Pendant la course
  • Coaching or not coaching ?
  • Au retour, transmission des données et interface internet.
  • Conclusion

N’étant pas testeur, mais un utilisateur lambda, je ne donnerai pas de notes, mais effectuerai une analyse de mon retour d’utilisation.

Publicités

2 réflexions sur “Test d’applications mobiles de running ; le protocole de test

  1. Runner λ dit :

    Il faut avoir conscience du fait que la qualité du GPS embarqué dans le téléphone a un impact non négligeable sur le résultat.
    J’ai comparé l’été dernier mon Forerunner 305 avec un Nokia Lumia 620, et les résultats du smartphone étaient déplorables. Quelle que soit l’application utilisée.

  2. breizhammer dit :

    Effectivement, la qualité du GPS du smartphone joue, tout comme la qualité de réception du réseau (la mise au point est plus rapide via l’A-GPS). J’ai remarqué que les smartphones possédant la compatibilité GLONASS / GPS ont une meilleure précision.
    Cependant, sur un smartphone haut – milieu de gamme, les résultats sont plus corrects.
    Mes tests ont été effectués sur un parcours que je connais bien, et que j’ai étalonné sur une carte IGN, c’est pour ça que je me permet de parler de précision des applis dans mes tests, car sur un smartphone identique j’ai des résultats différents (notamment sur Runkeeper, des différences de plus de 10 %, par rapport à d’habitude ou je suis à moins de 5 % d’erreur sur Adidas ou Endomondo).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s