Test des Nike Air Pegasus 30 Shield

Après avoir couru une petite cinquantaine de kilomètres avec cette paire de running, je pense pouvoir apporter un avis objectif sur la question.

Voilà la bête ;

Image

Personnellement je les trouve plutôt jolies, elles m’ont permis d’assouvir un penchant inavouable pour le motif « panthère »… Blague à part, j’avais peur que ce soit « too much », mais elles passent très très bien, et sont flashy comme il faut.

C’est une chaussure très amortie, avec un drop important, plutôt large et très confortable, à l’instar des Vomero, à privilégier sur les sorties longues.

Elle possède la technologie Shield, c’est-à-dire qu’elle est étanche sur tout l’avant du pied, ce qui en ces temps pluvieux est fort appréciable.

La semelle reste souple malgré son épaisseur importante, et les chaussures sont légères (à peine plus de 300 g en 43).

Image

La chaussure est réfléchissante sur une grande partie, comme le montre la photo ci-dessous ;

Image

Elles paraissent très solides, et Nike a limité au maximum les coutures pour éviter les frottements.

Concernant le comportement en action, comme je l’ai dit précédemment, j’ai l’impression qu’elles « guident » ma foulée, replaçant mon pied bien droit à chaque pas. Ce n’est pas douloureux, juste bizarre.

Sinon, elles sont superbement bien amorties et stables, et leur dynamisme est très correct. Je les trouve également très confortables, et la semelle accroche très correctement dans les chemins gras de ce début d’année.

Avec ses trente années d’existence, la Pegasus est « la » Nike, le classique de la marque, sur lequel vous pouvez craquer les yeux fermés. Un seul petit regret ; la semelle de propreté n’est pas « fitsole », c’est-à-dire à mémoire de forme, ce qui entraîne chez moi un léger frottement à l’intérieur des pieds. C’est à cause de cela que j’ai eu deux belles ampoules lors de ma première sortie avec ces runnings.

Cependant, je n’ai eu aucune douleur de plante de pied, ou articulation, attestant donc de l’efficacité de l’amorti.

C’est donc une paire à utiliser sur bitume ou chemin, pour tout type d’entraînement. En tout cas je n’ai pas encore réussi à la prendre en défaut.

Je ne regrette pas mon achat !

Publicités

7 réflexions sur “Test des Nike Air Pegasus 30 Shield

  1. lechatrose dit :

    Je cours depuis un mois avec les Zoom Structure 17, qui sont sensiblement les mêmes que les Pegasus, et j’ai, comme toi eu la chance de prendre au passage 3 ampoules… du coup si tu as une solution, ça m’intéresse ! Sans changer de chaussures !

  2. breizhammer dit :

    Effectivement, les runnings que tu portes sont un peu les Pegasus du pronateur d’après ce que j’en ai vu sur le net.
    Je n’ai pas de solution miracle, j’ai trois petits trucs à te donner ; j’ai acheté des chaussettes spéciales running (des kalenji essential run pour 3 sous), j’ai revu le serrage des lacets, et j’ai utilisé d’abord ces chaussures pour des sorties de moins d’une heure, pour les faire à mon pied. Aujourd’hui je n’ai plus de souci. Elles étaient placées où tes ampoules ?

    • lechatrose dit :

      J’ai essayé les mêmes astuces. Mais je crois que ça me le fait quand j’ai les warm de kalenji. J’ai eu des ampoules sur le côté des orteils…

  3. breizhammer dit :

    Désolé de ne pas pouvoir t’aider. Nos problèmes d’ampoules sont différents, moi elles étaient localisées à l’intérieur de la voûte plantaire.
    C’est à voir avec tes sensations lors de la course. Moi ce n’est arrivé qu’une fois, lors de ma première sortie. Si ça se répète pour toi, à voir si les chaussures corrigent correctement ta pronation, si le chaussant est trop ou pas assez large, etc…

  4. […] (ah, c’est de là que me venait cette sensation d’être "guidé" avec les Pegasus, ok !!!). Elles n’ont pas non plus de contrôle de la pronation, d’où les douleurs […]

  5. didkid dit :

    Habitant l’île de la Réunion, je cours à travers l’île depuis 5, 6 ans avec des Nike Pegasus et divers autres maques, mais les Nike reste mes préférées à l’entraînement comme en course étant très bien amorties et très accrocheuses avec leurs semelles gaufrées, je les utilisent pratiquement tous les jours, ici on peut faire du sport pratiquement toute l’année vu le climat et surtout les terrains de jeux, mais, oui il y a un mais, avec la nouvelle série Pegasus 30, avec les mêmes semelles intérieure j’ai des problèmes de voûte plantaire, d’échauffement, et d’amortie sur des sorties de plus de 3 heures, alors la, je vous la déconseille ou rechercher les anciennes séries.
    Comme ils viennent de sortir différents modèles, ils ont du uniformiser les matériaux et le montage, du coups la qualité s’en ressent, dommage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s